Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE SOUVENIR FRANCAIS - COMITE CANTONAL DE CORBIE

LE SOUVENIR FRANCAIS - COMITE CANTONAL DE CORBIE

Le Souvenir Français Comité cantonal de Corbie a pour objet de conserver la mémoire de ceux et de celles qui sont morts pour la France au cours de son histoire ou qu'ils l'ont honorée par de belles actions, notamment en entretenant leurs tombes ainsi que les monuments élevés à leur gloire, tant en France qu'à l'Etranger,de transmettre le flambeau aux générations successives en leur inculquant, par le maintien du souvenir,le sens du devoir, l'amour de la Patrie et le respect des valeurs.


L'ACTUALITE DE L'HISTORIAL A PERONNE EN JUIN 2011

Publié par Souvenir Français-Comité cantonal de Corbie sur 6 Juin 2011, 18:27pm

Catégories : #Juin 2011

> Nouvelle exposition  

Du 16 juin au 11 décembre 2011

Breathing Fire – Le Dragon de la Somme

Le lance-flammes britannique Livens

Cette exposition abordera pour la première fois l'histoire du lance-flammes Livens, une arme de terreur utilisée pour la première fois lors de la Bataille de la Somme.

Le résultat des recherches de Peter Barton, historien britannique et commissaire de l'exposition, ainsi que les pièces du lance-flammes retrouvées lors des fouilles archéologiques effectuées fin mai 2010, seront exposés.

Une réplique de l'arme, réalisée à échelle réelle (19 mètres de long) par les apprentis du CFAI 8002, du lycée Jean Racine de Montdidier, et du CFA BTP d'Amiens, illustrera les propos de l'exposition.

Exposition présentée au sein des collections permanentes, 7,5€ par adulte, 3,8€ par enfant. Entrée de 10h à 18h, vernissage le 16 juin mai à 18h00.


> Exposition

Jusqu'au 21 Août 2011

« Fantômes & Cauchemars » : art contemporain et collections de 1914-1918

L'Historial et l'Espace culturel de Beauvais, situés dans une région marquée par les guerres, présentent sur le thème des fantômes et cauchemars, une exposition d'art contemporain, en dialogue avec les collections 1914-1918 de l'Historial. Déclinée à Péronne et à Beauvais, l'exposition explore deux facettes des fantômes et cauchemars. L'Historial pose la question de l'homme face à l'Histoire et aux héritages de la guerre, tandis que l'Espace culturel de Beauvais offre une plongée dans les résurgences et les peurs de l'enfance.

A l'espace culturel de Beauvais et à l'Historial, entrée libre, de 10h à 18h.
 

> Publication

Cérémonie de lancement le mardi 7 juin à 18h

Publication du 2ème numéro des Cahiers de l'Historial : « De la Guerre à la Terre, OEuvres d'élèves »

Ce deuxième numéro des Cahiers de l'Historial retrace le travail des élèves d'établissements régionaux sur la notion de « terre », qui avait été exposé dans le cadre de l'exposition du même nom du 1er décembre 2010 au 6 mars 2011. A l'occasion du lancement, les artistes Agnès Gomez et Michel Krakowski, qui ont guidé les élèves dans la réalisation de leurs travaux, exposeront certaines de leurs oeuvres et feront une animation à partir de 17h. Entrée Libre.


> Événement

Sortie le mercredi 22 juin 2011

Le prochain Hors-Série de la revue d'histoire « 14-18 » dévoile les collections de l'Historial

Cette publication du groupe Michel Hommell, entièrement rédigé par l'Attaché de Conservation de l'Historial de la Grande Guerre, Frédérick Hadley, est l'occasion pour le musée de dévoiler sur 80 pages illustrées les trésors cachés de ses collections. On peut y découvrir ou redécouvrir des pièces rares ou emblématiques, aux supports variés et colorés, dans cette synthèse retraçant le recrutement des hommes, la structure des unités et les évolutions de la doctrine sans oublier la contribution des pays de l'Empire britannique.

Photo : Insigne de pionniers Maoris néozélandais. Collection Historial, photo Yazid Medmoun.

Revue disponible le 22 juin à la Boutique du Musée


> Café d'histoire locale

Le mardi 14 juin 2011 à Thiepval

« Le Mémorial de Thiepval «

Par Vincent Laude, responsable du centre d'accueil et d'interprétation de Thiepval

Le centre d'accueil de Thiepval se situe à proximité du Mémorial franco-britannique érigé en 1932 en mémoire de 73367 soldats britanniques et sud-africains tombés au combat, dont les corps n'ont jamais été identifiés ou mêmes retrouvés. Terre meurtrie, la Somme a su préserver et mettre en valeur son histoire mais aussi, comme c'est le cas à Thiepval, des « histoires d'hommes » avec toute la charge émotionnelle que celles-ci peuvent véhiculer.

Au centre d'accueil de Thiepval, entrée libre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents